Ouvert tous les jours de 8h à 18h info@heures-saines.gp 0 590 988 663

Exploration des épaves

 

Pour le plaisir des plongeurs mais surtout pour créer un récif artificiel et permettre à la vie marine de s’installer au milieu d’une étendue de sable, 3 navires ont été volontairement coulés pour en faire des épaves, après dépollution.

Spots de plongée

Le Franjack

Sablier de 50m de long. Le 9 juin 1996, le Franjack disparait par 24m. Il repose alors sur son flanc bâbord. Un mois plus tard, la tempête tropicale Berta le repositionne sur sa quille.​

Le Gustavia

Ce caboteur de 48m faisait la navette entre la Guadeloupe et les Iles du Nord. Ce navire, appartenant à l’armement "La Cascade" fut coulé en Mai 1991 sur un fond de 40m.

L’Augustin Fresnel

Ce bateau (57m de long) réformé des Phares et Balises repose depuis le 9 juillet 2003 par 28m. Durant le cyclone Omar (2008), l’Augustin Fresnel a glissé pour se retrouver maintenant à 33m au niveau de l’hélice.

Le Franjack

Ce site est accessible à partir du Niveau 1 ou de l’Open Water.

Cette épave est à une profondeur maximale de 23 mètres. Ce bateau était un sablier de 50 mètres de long. Les Heures Saines l’ont volontairement coulé en 1996, suite au passage du cyclone Hugo qui l’avait endommagé.
La descente et la remontée se font le long du bout. Arrivés sur le poste avant, vous contournerez la coque avec l’hélice à 23 mètres. Possibilité d’accéder à la timonerie avec un passage dans les cales des moteurs. Vous pourrez rencontrer des  éponges, des bryozoaires, des ascidies, des anémones, murènes, crevettes…

Le Gustavia

Ce site est accessible à partir du PE 40 (Plongeur encadré à 40m) ou de l’Open Water et formation Deep Dive.

L’épave repose sur un fond de sable à une profondeur de 40 mètres maximum.

C’est un cargo de 48 mètres qui a été endommagé par le cyclone Hugo. Il a été coulé par Dominique Déramé en 1991. La descente et la remontée se font le long du bout. Il est posé droit sur la coque, sur un fond de sable. La balade peut se faire en « spirale », à partir du fond pour revenir au point le plus haut, permettant d’avoir ainsi une vue d’ensemble du navire. Deux magnifiques poissons anges français et des barracudas vous attendent ainsi qu’un banc de bécunes. Ils vous suivront lors de votre plongée.

L’Augustin Fresnel

Ce site est accessible à partir du PE 40 (Plongeur encadré à 40m) ou de l’Open Water et formation Deep Dive.

L’épave repose sur un fond de sable à une profondeur de 33 mètres (à l'hélice).
C’est un ancien bateau du service des Phares et Balises. Le bateau a été coulé en 2003.
La descente et la remontée se font le long du bout permettant ainsi d’arriver sur le pont avant… Vous pourrez visiter l’extérieur du bateau, mais aussi l’intérieur en passant dans les chambres, la cuisine, la salle à manger,...

L'histoire des épaves

 

Augustin Fresnel II

– Années 1940 : construction au Canada
– Le navire sert en Méditerranée pour le service des Phares et Balises (Marseille et Corse)
– 1990 : arrive en Guadeloupe, toujours pour le service des Phares et Balises
– 1994 : mise à la retraite

09 juillet 2003 : coulé sur un fond de 30 m au large de la Guadeloupe par le remorqueur Pointe Vigie qui a manqué de couler en même temps.

Fonction : Baliseur
Tonnage : 660 tonnes
Longueur : 53 mètres
Largeur : 9 mètres

Le Franjack

– 1958 : Construction du navire dans le chantier Danyard – Frederikshavns au Danemark
– 1965 : Baptisé « Oresund » du nom d’un détroit entre la Suède et le Danemark, le cargo sert à l’exploitation de moraine glacière.
– 1976 : Le cargo quitte Svenborg au Danemark pour La Rochelle. Il est acheté par l’armateur LACASCADE MICHAUD.
– Il est rebaptisé « Franjack » en l’honneur des deux fils de Richard LACASCADE, François et Jacky
– 1983 : le « Franjack » arrive en Guadeloupe pour la Sablière de Guadeloupe (SAGUA) créée en 1969.
– Il sert au transport de sable et fait une tentative de transport d’eau entre la Guadeloupe et les iles du nord (St Barth, St Martin et la Désirade)
– 17 septembre 1989 : Cyclone Hugo, le Franjack est endommagé
– 09 juin 1996 : Coulé volontairement pour servir de récif artificiel sur un fond de 23 m

IMO : 7051242
Fonction : drague Suceuse
Tonnage : 486 tonnes
Longueur : 53.32 mètres
Largeur : 10.04  mètres
Hauteur pont : 10.04  mètres
Moteur : Mak 6MU451 diesel de 800 cv

Le Gustavia

– 1950 : construction de ce cargo dénommé « Hamburg » en Allemagne par PAHL SCHIFFSWERFT & MASCHINENBAU, livré en avril 1950
– 1955 : travaux d’allongement du navire
– 1963 : rebaptisé « Drochtersen » (Allemagne) par Johann POTT – Drochtersen (Allemagne)
– 1975 : rebaptisé « Geocéanique » (France) par Techniques Louis Menard – Cherbourg
– 1982 : rebaptisé « Gustavia » (France) par l’armement Lacascade & Michaud – Guadeloupe
– 17 septembre 1989 : dans le port de Pointe à Pitre, le Gustavia est abimé par le passage du cyclone Hugo. Le navire est inapte à la navigation
– 1991 : le bateau est coulé après dépollution sur un fond sableux par 40 m

IMO : 5403350
Fonction
: cargo sablier
Tonnage : 416 tonnes
Longueur : 48,32 mètres
Largeur : 7,6 mètres

Centre de plongée Les Heures Saines

« Les Heures Saines« , centre de plongée situé à Pigeon, près de la plage de Malendure, sur la commune de Bouillante en Guadeloupe, en face des Ilets Pigeon et de la réserve Cousteau, vous propose :
apnée, randonnée palmée, baptême de plongée, plongée exploration, plongée sur épaves ou plongée de nuit, formation, …

Informations pratiques

Ouvert tous les jours de 8h à 18h

Téléphone : 0590 988 663
Mail : info@heures-saines.gp

Adresse : Rocher de Malendure – Pigeon
97125 BOUILLANTE
Guadeloupe

Où nous trouver

Suivez-nous sur les réseaux